Accueil » Groupes » TGIR » Coordination pour les infrastructures de sciences humaines et sociales

Coordination pour les infrastructures de sciences humaines et sociales

L’alliance Athéna anime un réseau de coordination sur les questions de développement et de soutien des infrastructures dédiées aux sciences humaines et sociales.

L’alliance Athéna est chargée de produire des avis et recommandations sur le déploiement des infrastructures en sciences humaines et sociales. L’objectif est de permettre à toutes les institutions engagées d’échanger sur les actions et évolutions à opérer pour développer ces infrastructures.

L’alliance travaille à la consolidation de Progedo et Huma-Num, les deux très grandes infrastructures de recherche en SHS, ainsi qu’au déploiement d’une structure d’interface territoriale : le Réseau national des maisons des sciences de l’homme (RnMSH). L’objectif est de couvrir l’ensemble du secteur des SHS en privilégiant l’interopérabilité.

Axes de réflexion
  • Le lien entre les deux très grandes infrastructures de recherche et l’édition scientifique. Dans le domaine des SHS, de nombreuses questions restent encore en suspens, qui concernent notamment l’articulation entre les documentations numérique et papier, entre les nouvelles pratiques d’édition et l’usage des très grandes infrastructures de recherche.
  • La relation entre les maisons des sciences de l’homme, Huma-Num et Progedo
  • La participation française à la production de grandes enquêtes
Les quatre infrastructures SHS

Huma-Num vise à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales. Pour remplir cette mission, la TGIR Huma-Num est bâtie sur deux piliers :

  • des consortiums, composés de projets et équipe de recherche financés par Huma-Num et qui partagent un intérêt commun pour des objets scientifiques ;
  • un dispositif technologique unique, déployé à l’échelle nationale et fondé sur un vaste réseau de partenaires…
  • Huma-Num porte la participation de la France dans deux infrastructures Européennes de type ERIC (European Research Infrastructure Consortia) : DARIAH (Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities) et CLARIN (Common Language Ressource and Technologies Infrastructure). Huma-Num est également impliquée dans d’autres projets Européens (H2020) et internationaux.

PROGEDO est l’acteur central s’agissant de la production et de la gestion des données en sciences humaines et sociales (SHS). PROGEDO organise l’appui à la collecte, à la documentation, à la préservation et à la diffusion d’un vaste ensemble de données nécessaires à la recherche en SHS et participe à la mise en place des dispositifs sécurisés d’accès aux micro-données. PROGEDO soutient également la réalisation de grandes enquêtes internationales et offre un accès à des bases de données étrangères en SHS. Implantée dans les universités sur tout le territoire grâce à ses plateformes universitaires de données (PUD), PROGEDO constitue localement un atout de formation et de recherche ainsi qu’une porte d’entrée sur les infrastructures européennes et les dispositifs internationaux

Les 22 MSH et leur réseau assurent le déploiement et l’ancrage territorial de dispositifs nationaux ( en particulier dans les domaines du numérique, de l’information scientifique et technique, de la valorisation). Ils apportent un soutien aux projets interdisciplinaire à forte composante SH et veillent à la mutualisation des instruments, notamment grâce à leurs 5 réseaux de plateformes (Spatio, Scripto, Audio-Visio, Cogito, Data).
Sur les sites, les MSH apportent une contribution majeure aux politiques scientifiques en SHS

E-RIHS soutient l’étude scientifique avancée du patrimoine en traitant des questions de recherche interdisciplinaire liées à l’histoire, à l’interprétation, au diagnostic et à la préservation du patrimoine culture et naturel à travers une synergie de collaboration entre installations au niveau européen. Sur la base d’une procédure concertée, E-RIHS fournit un accès intégré à des techniques analytiques et à des archives scientifiques de pointe

Membres

Fabrice Boudjaaba

Fabrice Boudjaaba

Sous-directeur de l’Institut national des sciences humaines et sociales du CNRS

Fabrice Boudjaaba est chargé de recherche au CNRS, affecté au CRH depuis le 1er septembre 2012.
Il a été au CERHIO de 2006 à 2012.
Il fait partie du ERHIMOR (Équipe de Recherche pour ’Histoire du Monde Rural’)
Fabrice Boudjaaba est membre du GRI du CNRS CRICED (Crises and Change is the European Countryside).
Fabrice Boudjaaba est Directeur adjoint scientifique de l’InSHS, il est chargé des unités relevant des sections 32 et 33 de l’Interdisciplinarité et des Très Grandes Infrastructures de Recherche en SHS (TGIR SHS) depuis 2016.
Les principaux thèmes de recherche de Fabrice Boudjaaba portent sur la Reproduction sociales et familiales dans la France préindustrielle, le rôle économique de la famille ; Histoire économique du Patrimoine et des marchés fonciers en France dans les années 1700-1900 ; et l’Histoire de la famille et des fratries. Travail et famille en milieu rural.

Et aussi Coordination pour les infrastructures de sciences humaines et sociales

Personnalités ayant participé à la réflexion
  • Pascal ARDUIN
  • Olivier BAUDE
  • Pascal BULEON
  • Philippe CASELLA
  • Pierre DEMEULENAERE
  • Marie-Luce DEMONET
  • Christophe DESSAUX
  • Laurent DOUSSET
  • Henri DUDAY
  • Pascal ESTRAILLIER
  • Antoine FRACHOT
  • Pierre-Cyrille HAUTCOEUR
  • Bertrand JOUVE
  • Jean-Philippe LAGRANGE
  • Laurent LESNARD
  • Christiane MARCHELLO-NIZIA
  • Jérôme MINONZIO
  • Sébastien OLIVEAU
  • Gilles POLLET
  • Stéphane POUYLLAU
  • Denise PUMAIN
  • Jean-Claude RABIER
  • Roxane SILBERMAN
  • Nicolas THELY
  • Françoise THIBAULT
  • Serge WOLIKOW