Alliance Athéna - 7.3 ko - Alliance nationale des sciences humaines et sociales - tous droits réservés

Alliance nationale
des sciences humaines et sociales

Accueil > fr > Activités > Climat énergies

Climat énergies

Groupe de prospective sur le transfert de connaissances en sciences humaines et sociales dans les domaines du climat et de l'énergie, ses travaux en cours ont débuté à l'automne 2017.

A la suite d’une étude précédente menée par l’Alliance Athéna sur cette thématique, l’objectif de cette étude est de mettre en exergue des pistes de collaborations possibles entre scientifiques en SHS et dans d’autres sciences autour des questions liées à l’environnement, au climat et aux énergies.

Un groupe de travail a été composé autour d’Olivier Labussière et Alain Nadaï pour mener cette étude prospective. Le groupe comprend des scientifiques issus d’autres sciences et des professionnels de l’énergie, s’inscrivant ainsi dans une démarche innovante orientée sur le transfert de connaissances.

Enjeux

Le groupe "climat énergies" propose un espace de collaboration interdisciplinaire pour les sciences humaines et sociales, qui vise à soutenir leur structuration dans ce champ et à mieux faire connaître leurs approches auprès des autres communautés scientifiques. Son action a permis la rédaction d’un premier agenda collectif et interdisciplinaire sur les questions d’énergie en SHS, qui a essaimé dans de nombreuses arènes scientifiques (colloques, rencontres inter-alliances, journées d’étude) et institutionnelles (ANR, SNRE, OPECST). Le groupe ambitionne d’internationaliser son action au travers du groupe de recherche interdisciplinaire « Engage » (Climate-Energy, Engaging Social Sciences) soutenu par le CNRS.

Ce réseau international de chercheurs, initié avec le Royaume-Uni et le Québec, a pour objectif de repenser les liens entre les politiques climat-énergie et leurs « publics », enjeu démocratique fondamental au cœur de la transition énergétique.

Il s’agit pour cela de travailler au positionnement des SHS comme « sciences engagées », capables de coopérations renouvelées avec la société civile. Il s’agit aussi d’améliorer leur coordination au niveau international afin d’accroître leur capacité à informer des processus stratégiques sans perdre leur contribution réflexive. Cette action pourra trouver des concrétisations multiples (rencontres scientifiques, associations, livre blanc, publication scientifique...).

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépot de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience de navigation.

Vous pouvez personnaliser votre utilisation des cookies à tout moment.

Personnaliser